Les 10 révélations les plus choquantes dans le documentaire sur Demi Lovato | billie
/vedettes/potins

Les 10 révélations les plus choquantes dans le documentaire sur Demi Lovato

Mise en garde / traumavertissement, cet article parle de dépendance, de trouble alimentaire, dépression et autres sujets qui peuvent être troublants pour certains.

En 2018, Demi Lovato a bien failli perdre la vie lors d’une surdose de drogues. En 2021, elle a décidé de TOUT avouer dans un documentaire choc sur cette soirée fatidique, et sur pourquoi elle a emprunté ce chemin.

Dancing With The Devil est un documentaire en quatres parties diffusé sur YouTube. Durant les quatres épisodes, Demi Lovato et tout son entourage dévoilent, révélation choc par révélation choc, plusieurs aspects tragiques de la vie de la chanteuse.

De sa relation avec Max Ehrich en allant jusqu’à l’utilisation de drogues dures, en passant par les troubles alimentaires et les agressions sexuelles, elle n’a rien caché.

Voici donc les 10 révélations les plus choquantes sur Demi Lovato dévoilées dans le documentaire Dancing with the devil

1. Le soir de sa surdose, son vendeur de drogue l’a agressée

Après avoir été sobre pendant 6 ans, Demi a avoué avoir rechuté en 2018. Quelques mois après avoir recommencé à consommer de l’alcool et de la drogue, elle a fait appel à une vieille connaissance, un vendeur de drogue.

Le soir de sa surdose en juillet 2018, ce vendeur lui a donné de l’héroïne mélangée avec du fentanyl, un opioïde puissant et souvent mortel. Lorsque Demi était dans un état second, son vendeur de drogue aurait abusé d’elle, puis il l’aurait laissée pour morte dans sa chambre. C’est la première fois que Demi en parle ouvertement.

Elle a recréé la scène troublante dans le vidéoclip pour sa chanson Dancing With The Devil.

2. Elle était à 5 minutes de la mort

C’est l’assistante de Demi qui l’a retrouvée inconsciente dans sa chambre le lendemain matin. Selon les médecins, si celle-ci avait attendu 5 minutes de plus avant d’entrer dans la chambre, Demi n’aurait pas survécu.

3. Elle était aveugle lorsqu’elle s’est réveillée de son coma

Plusieurs fans furent choqués d’apprendre que Demi avait subi plusieurs arrêts cardiaques et accidents vasculaires cérébraux durant sa surdose. Ceux-ci lui ont causé plusieurs séquelles avec lesquelles elle vit toujours.

Quand Demi s’est réveillée, elle était aveugle. Aujourd’hui, elle a encore des lacunes dans sa vision, au point où elle ne peut plus conduire et a de la difficulté à faire quelques tâches comme se servir un verre d’eau.

4. Elle a consommé de l'héroïne depuis sa surdose

Tous les proches croyaient qu’après avoir frôlé la mort Demi ne toucherait plus jamais aux drogues dures, mais non.

Elle a avoué, avec difficulté, que pour tenter de composer avec le trauma de cette nuit, elle a voulu reprendre le pouvoir. Pour cette raison, elle a recontacté son vendeur de drogue, pensant qu’une relation consensuelle pourrait corriger l’agression, mais non.

5. Elle a subit des agressions sexuelles très jeune

Credit: (Mandatory): Ivan Nikolo

Demi a aussi confié que ce qui lui est arrivé le soir de sa surdose n’était pas la première fois qu’elle vivait un traumatisme sexuel. Lorsqu’elle n’avait que 15 ans, elle a perdu sa virginité lors d’un viol.

À ce moment-là Demi était une vedette Disney, et bien qu’elle a parlé de son agression à des gens, l’agresseur allégué n’a pas eu de conséquences. Elle a expliqué. que cet événement a empiré son trouble alimentaire, et l’a même poussée à l’automutilation.

6. Elle n’a jamais réellement connu Max Ehrich

Demi a voulu se confier sur une période de sa vie récente qui fut grandement médiatisée, ses fiançailles, puis sa rupture, à Max Ehrich. La jeune femme a expliqué que Max avait fait de la «fausse pub lorsqu’ils étaient en confinement ensemble.

Selon Demi, dès qu’ils ont pu tous les deux recommencer à travailler, elle a découvert une facette de Max qu’elle a détesté. Elle a donc rompu les fiançailles. Avec du recul, elle avoue ne l’avoir jamais réellement connu et avoir sauté dans cette relation trop vite parce qu’elle croyait que c’était ce qu’elle était supposé faire.

• À lire aussi: Demi Lovato se moque de sa rupture à Max Ehrich aux People’s Choice Awards

7. Elle se considère aujourd’hui comme fluide

Tout ceci a fait réaliser à Demi qu’elle était plus fluide qu’elle le pensait au niveau de sa sexualité, mais elle laisse aussi entendre que cette fluidité s’applique aussi à son identité de genre.

«Je suis trop queer pour épouser un homme en ce moment», a-t-elle affirmé.

8. Elle souffre d’une dépression grave

La chanteuse fut diagnostiquée comme bi-polaire en 2011, mais celui-ci s’est avéré être faux. Elle explique qu’elle souffre plutôt de dépression, causée par des traumatismes du développement.

Tout ceci se dévoile chez elle par son trouble alimentaire et sa maladie de dépendance aux drogues et à l’alcool, ainsi que des pensées suicidaires avec lesquelles elle vit constamment.

9. Son trouble alimentaire s’est développé toute jeune

Demi a souvent parlé ouvertement de son trouble alimentaire, mais elle a avoué qu’il s’est développé alors qu’elle n’était qu’enfant et qu’elle participait à des concours de beauté.

Durant l’adolescence, son équipe a voulu «l’aider» en contrôlant de façon extrême ce qu’elle mangeait, et même ce que les gens pouvaient manger devant elle. Aujourd’hui, son trouble alimentaire va beaucoup mieux puisqu’elle a atteint une balance et que son équipe ne tente plus de la contrôler. Elle ne se force plus à s’entraîner de façon excessive, et accepte de manger parfois plus, parfois moins.

10. Elle n’est plus sobre aujourd’hui

Puisqu’elle a été contrôlée depuis un jeune âge, Demi a expliqué que si on lui ferme une porte, elle voudra l’ouvrir encore plus. Pour cette raison, elle a choisi de ne plus tenter d’être sobre à 100%.

Cette technique hautement controversée ne convient pas à tous les gens qui vivent avec une dépendance, mais pour Demi, cela fonctionne pour le moment. Elle a expliqué ne consommer que de l’alcool et de la marijuana, et ce, avec modération.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez souffre de dépendance, de trouble alimentaire ou de dépression, contactez Tel-Jeune.

Ces vidéos pourraient vous intéresser :

s

s

Sur le même sujet