7 mythes sur l’anxiété qui sont faux | billie
/homepage

7 mythes sur l’anxiété qui sont faux

La santé mentale est tout aussi importante que la santé physique, mais cela reste malheureusement un sujet tabou et mécompris pour plusieurs. 

On parle de santé mentale et de maladies mentales lorsqu’on fait référence aux maux qui s’attaquent à notre vie psychique. L’anxiété est l’un des plus courants et elle cause souvent des effets directs sur la santé physique aussi.

Ce qu’on appelle aussi le trouble d’anxiété généralisée touche environ 10% (entre 6% pour les hommes et 12% pour les femmes) de la population, et est plus présent chez les femmes.

Plusieurs personnes ne comprennent pas réellement ce trouble et la manière dont il affecte la vie des gens qui en souffrent.

Voici donc 7 mythes sur l’anxiété:   

1. Si tu es anxieux, c’est dans ta tête et tu as juste à arrêter de te sentir comme ça!

Si seulement c’était si simple. Les gens qui ne sont pas affectés par la maladie mentale peuvent croire qu’elle provient d’un manque de volonté de la part des personnes affectées. 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que c’est exactement comme un mal physique. On ne peut pas marcher sur une jambe brisée, tout comme on ne peut pas fonctionner de façon adéquate lorsque notre état psychique est affecté. 

2. Si tu as l’air relax, c’est impossible que tu souffres d'anxiété.

Faux sur toute la ligne! Plusieurs personnes qui vivent avec un trouble mental quelconque depuis longtemps sont devenues des maîtres pour le cacher. Il ne faut pas se fier au fait que quelqu’un est capable de fonctionner ou que quelqu’un semble de bonne humeur.

3. Les enfants ne souffrent pas d’anxiété.

Faux. Bien que chez plusieurs, l’anxiété puisse se manifester plus tard, elle peut très bien être présente chez quelqu’un de plus jeune. En fait, les statistiques (entre 6% et 12%) sont les mêmes chez les enfants et chez les adultes.

4. Les personnes souffrant d’anxiété ne peuvent pas avoir une vie normale.

C’est bien sûr faux. En obtenant les traitements adéquats (comme de la thérapie et, parfois, de la médication) ces gens peuvent tout à fait avoir un emploi et des relations amoureuses. 

5. L’anxiété n’est pas un «vrai» problème et ce n’est pas «grave».

La moitié de la population au Québec dit se sentir anxieuse parfois. La majorité des gens connaissent ce sentiment. Par contre, ceux qui souffrent d’un trouble anxieux généralisé se sentent comme cela pendant une période prolongée d’au moins 6 mois!

Ces personnes peuvent vivre des moments où leur trouble anxieux est pire et les symptômes peuvent aller jusqu'à l'insomnie, des nausées, des migraines, le souffle court, des crises de panique, des trous de mémoire, des tremblements, et la liste continue. Cela n’est donc pas à prendre à la légère!

6. On n'a qu’à éviter les situations stressantes.

Pour les gens qui souffrent d’anxiété, les peurs et angoisses ne sont pas basées sur la réalité. Ce ne sont pas des situations spécifiques, comme un examen à l’école, mais la vie en général. Souvent, cela peut les empêcher de fonctionner, alors ils ne peuvent pas éviter le train-train de la vie quotidienne.

7. Si tu manges bien et fais de l’exercice, tu ne seras plus anxieux.

Quoiqu’il est certain qu’une bonne hygiène de vie ne peut pas faire du tort, l’anxiété ne peut être traitée que par la psychothérapie, les médicaments, ou une combinaison des deux, selon le degré de gravité. 

Il ne faut pas oublier que plus les gens en parlent, plus les troubles de santé mentale seront normalisés, et plus les gens qui en souffrent sauront vers qui se tourner pour obtenir de l’aide. 

C’est pourquoi plusieurs célébrités en ont parlé ouvertement. En voici 15 exemples:   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus