20 films d’horreur inspirés d’une histoire vraie | billie
/television/movies

20 films d’horreur inspirés d’une histoire vraie

Un film d’horreur, à la base, ça fait peur... Mais lorsque c’est inspiré de faits réels, cela devient encore plus terrifiant! 

• À lire aussi: Fans d’horreur: une série complète inspirée de «The Grudge» arrive bientôt

Avec ces films, vous ne pourrez pas vous dire «au moins, c’est impossible que ce m’arrive». Oh que non! Puisqu’ils sont tous basés sur des histoires bien réelles, on ne peut pas s’en sauver.

Assurez-vous d’allumer vos lumières, de barrer votre porte et de regarder sous votre lit...

Voici 20 films d’horreur inspirés d’histoires vraies:    

1. Amityville : La Maison du Diable (The Amityville Horror)    

Il y a 9 films qui s’inspirent de cette horrible histoire, le plus connu étant Amityville : La Maison du Diable, sorti en 2005 et mettant en vedette Ryan Reynolds. On y raconte l’histoire d’une famille qui emménage dans une maison où il y a déjà eu un drame familial. Peu à peu, le père devient fou, et tue toute sa famille.

La véritable histoire s’est déroulée entre 1974 et 1976 dans le Long Island. Dans la nuit du 13 novembre 1974, Ronald Junior, le fils aîné de la famille DeFeo, a assassiné au fusil ses parents et ses 4 frères et sœurs pendant leur sommeil. La famille Lutz qui achète ensuite la maison a en effet rapporté avoir été témoin de phénomènes étranges, mais cela ne se termine pas en second drame familial comme le film!

2. Slender Man  

Le film de 2018 s’inspire du «creepypasta» du même nom. Des jeunes filles qui tentent d’interpeller le Slender Man, puis l'une d'elles disparait. 

Les producteurs ne l’ont jamais avoué, mais plusieurs pensent que ce film serait inspiré de la tentative de meurtre de 2014 par deux jeunes filles de 12 ans sur leur camarade de classe. Les fillettes ont dit que le Slender Man leur avait demandé de tuer leur amie. Heureusement, la victime a survécu.

3. Les griffes de la nuit (A Nightmare on Elm Street)    

Ce classique des années 80 met en vedette un tueur qui s’empare de ses victimes dans leurs rêves, alors comment cela peut-il être inspiré d’une histoire vraie?

Eh bien, Wes Craven, le réalisateur, a dit avoir été inspiré par l’histoire d’un jeune garçon du Cambodge qui refusait de dormir car il avait peur de mourir dans son sommeil. Après des semaines à faire des crises chaque soir, il a fini par s’endormir. Au beau milieu de la nuit, ses parents ont entendu un cri. Lorsqu’ils sont arrivés dans la chambre de leur fils, il était mort et la cause ne fut jamais expliquée. 

4. L'Exorciste (The Exorcist)    

Ce film qui a traumatisé toute une génération raconte l’histoire d’une jeune fille possédée par un démon, et de sa mère qui tente de la sauver.

Dans la vraie vie, c’était plutôt un petit garçon de 15 ans qui aurait été possédé après avoir joué avec un jeu de Ouija. Dans le film le prêtre qui tente d’exorciser la jeune fille meurt, alors que dans la vraie vie, il aurait été blessé par le garçon. Moins intense, mais tout de même troublant!

5. La Conjuration (The Conjuring)    

Cette série de films suit un couple d’enquêteurs du paranormal, Ed et Lorraine Warren. Dans le tout premier chapitre, ils tentent d’aider la famille Perron dont la maison serait hantée.

Ed et Lorraine ont bel et bien existé dans la vraie vie, tout comme la famille Perron. Les Perron ont rapporté une foule d’événements paranormaux dans leur maison du Connecticut. Ils étaient persuadés qu’elle était hantée par Bathsheba Sherman, une femme qui avait habité sur le même terrain des centaines d’années plus tôt

6. Annabelle  

La suite de La Conjuration est elle aussi inspirée d’un fait réel. Dans le film, un couple se fait attaquer après avoir acheté une poupée vintage, et celle-ci devient possédée.

La vraie histoire contient aussi une poupée, mais de chiffon. Celle-ci aurait terrorisé une jeune femme et ses amis pendant des années. La rumeur veut que cette poupée fût hantée par le fantôme d’une petite fille morte à l’âge de 7 ans du nom de Annabelle. Ed et Lorraine Warrent ont investigué ce cas et la poupée Annabelle se retrouve aujourd’hui dans leur musée.

7. Mon ami Dahmer (My Friend Dahmer)   

Ce film mettant en vedette Ross Lynch raconte la jeunesse du tueur en série et cannibal Jeffrey Dahmer.

Celui-ci a réellement existé et il a assassiné au moins dix-sept jeunes hommes entre 1978 et 1991. En plus des meurtres, il consommaient certaines parties de ces victimes... d’où le surnom du tueur cannibal. Ouache!

8. Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile  

Le film dévoile petit à petit les débuts de l’histoire d’amour entre le tueur Ted Bundy et sa copine de longue date Liz Kendall et, en parallèle, on le voit en prison attendre sa sentence de mort.

Ted Bundy est bien sûr réel, et il a agressé et assassiné de nombreuses jeunes femmes et filles durant les années 1970. Il était reconnu comme étant beau et charismatique, ce qui expliquerait comment il pouvait attirer ses victimes de façon subtile.

9. Le Silence des Agneaux (The Silence of the Lambs)   

Dans le film, une jeune agente du FBI, Clarice Starling, est appelée à enquêter sur «Buffalo Bill», un tueur en série qui découpe la peau de ses victimes. Pour se faire, elle interview en prison Hannibal Lecter.

Buffalo Bill s’inspire de Ed Gein, un véritable tueur en série qui lui aussi se faisait des meubles et des vêtements avec la peau de ses victimes. Certains croient aussi que Hannibal serait inspiré par Ted Bundy pour son côté charismatique et intelligent, et de Jeffrey Dahmer pour son cannibal!

10. Chucky ou Jeu d’enfant (Child’s Play)   

Ce film montre un jeune garçon qui reçoit en cadeau une poupée, sans savoir que celle-ci est hantée par l’esprit d’un tueur en série adulte.

La véritable histoire est différente, mais elle implique aussi une poupée. Dans les années 1900, un jeune garçon s’est fait donner une poupée du nom de Robert. Des incidents étranges ont commencé à se produire, laissant entendre que Robert serait possédé. Aujourd’hui, la poupée est dans un musée et tous ceux qui la prennent en photo sans demander la permission vivent une tragédie peu de temps après.

11. Frissons (Scream)   

Dans la ville fictive de Woodsboro, une jeune femme du nom de Sydney Prescott est terrorisée par un tueur en série qui porte un masque de «ghostface».

L’histoire qui a inspiré le réalisateur de cette série de films est tout aussi terrifiante. Il s’agit du tueur de Gainesville, Danny Rolling, qui a tué 5 étudiants universitaires durant la même nuit. 

12. Les Inconnus (The Strangers)   

Un couple loue un chalet pour tenter de reconnecter, mais leur soirée est complètement troublée lorsque 3 inconnus pénètrent dans la maison et les attaquent.

Le film a été vendu comme étant «inspiré d’une histoire vraie», sans ne jamais préciser laquelle. Certains croient que ce serait en fait le meurtre non résolu de la ville de Keddie en Californie. En 1981, une femme a loué un chalet pour se sauver de son mari violent. Durant la nuit, elle, son fils, sa fille et un ami de son fils furent assassinés froidement. Le plus étrange, 3 autres enfants étaient dans la maison, endormis, mais ils furent épargnés.

13. Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chainsaw Massacre)   

Ce classique du cinéma d’horreur montre un groupe d’amis qui se retrouvent prisonniers d’une famille de cannibales.

Ce n’est pas une histoire vraie, mais le tueur principal, «leatherface», est inspiré de nul autre que Ed Gein dont on a parlé plus haut. Il avait d’ailleurs créé un masque avec la peau de l’une de ses victimes, d'où le nom «leatherface» ou... visage de cuir.

14. Zodiac  

Dans ce thriller américain, on suit l’enquête qui tentait de démasquer le tueur surnommé le Zodiac dans les années 60 et 70 en Californie.

Le véritable Zodiac n’a jamais été démasqué, mais plusieurs suspects ont été identifiés. L’un des plus intéressants est Arthur Leigh Allen qui est au centre de l’enquête dans ce film.

15. L’Exorcisme d’Emily Rose (The Exorcism of Emily Rose)  

Ce film raconte l’histoire d’une jeune femme, Emily Rose, qui croit être possédée et qui demande à être exorcisée. Par contre, elle meurt durant l’exorcisme, et le prêtre est ensuite poursuivi en justice.

La véritable histoire derrière ceci est tout aussi tragique. C’est celle d’Anneliese Michel, une jeune femme qui souffrait de plusieurs maladies mentales. Ses parents refusaient de la faire soigner, et croyaient plutôt qu’elle était possédée. Après de multiples exorcismes, elle est morte de malnutrition et d’épuisement.

16. La Prophétie des ombres (The Mothman Prophecies)  

Ce film de 2002 suit un homme qui perd sa femme des suites d'un accident de voiture. Avant sa mort, elle dessinait sans cesse d’une étrange silhouette avec des ailes, ce qui semble être un thème récurrent chez plusieurs personnes dans une petite ville de la Virginie.

Ceci fait référence à la légende urbaine du Mothman (ou l’homme papillon), une figure qui tue ceux qui l’aperçoivent. Par exemple, plusieurs personnes ont rapporté avoir vu la même silhouette peu de temps avant qu’un pont ne s’effondre en Virginie dans les années 60. Ce phénomène n’a jamais été expliqué.

17. Malédiction au Connecticut (The Haunting in Connecticut)  

Une famille déménage au Connecticut pour se rapprocher de la clinique où leur fils malade d'un cancer est hospitalisé. Leur nouvelle maison victorienne qui est une ancienne morgue est bien sûr hantée.

La véritable histoire est similaire. Une famille a bel et bien déménagé dans une maison qui fut autrefois une morgue. La famille a déclaré être victimes de multiples phénomènes paranormaux et avoir vu des démons. Un exorcisme a été réalisé (par nuls autres que Ed et Lorraine Warren) en 1988, suite à quoi les phénomènes auraient cessé.

18. Verónica  

Ce film espagnol raconte l’histoire d’une jeune femme qui tente de communiquer avec son petit copain décédé à l’aide d’un jeu de Ouija. Suite à cela, elle est harcelée par des créatures surnaturelles.

La véritable histoire est similaire. Une jeune femme à Madrid est en effet décédée de façon mystérieuse peu de temps après avoir utilisé un jeu de Ouija. Ses amis ont dit avoir vu une fumée entrer dans sa bouche durant la séance. Suite à cela, elle hallucinait et avait des crises d’épilepsie durant 6 mois, pour finalement mourir.

19.Terreur à Wolf Creek (Wolf Creek)  

En Australie, 3 amis se retrouvent en panne durant leur voyage à travers le pays. Un homme s’arrête pour les aider, mais il s’avère en fait être un tueur cruel.

Dans la véritable histoire, c’est un couple, Peter Falconio et Joanne Lees, qui ont été les victimes d'un tueur qui avait proposé de dépanner leur véhicule, tombé en panne. Falconio a été abattu, tandis que Lees a réussi à s'échapper. Le tueur, Bradley John Murdoch, a été pris en chasse et arrêté, et fut jugé coupable du meurtre en 2005. 

20. Psychose (Psycho

Ce grand, grand classique du cinéma d’horreur est connu de tous. L’histoire raconte le destin tragique d’une jeune femme qui disparaît après un séjour au motel Bates, tenu par Norman Bates et sa mère âgée. 

Le tueur, Norman Bates, s’inspire librement de, roulement de tambour, Ed Geins! En fait, c’est sa relation avec sa mère qui a inspiré le fait que Norman s’habille comme sa mère, décédée, pour tuer des femmes. Dans la vraie vie, Ed était si dévasté par la mort de sa mère qu’il portait fréquemment ses vêtements et lui parlait.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus