«Mindhunter» saison 2: Voici les événements réels et ceux inventés | billie
/television/shows

«Mindhunter» saison 2: Voici les événements réels et ceux inventés

ATTENTION: CE TEXTE CONTIENT DES DIVULGÂCHEURS SUR LA DERNIÈRE SAISON DE MINDHUNTER. 

La saison 2 de l’excellente série Mindhunter continue de suivre les traces des agents du FBI qui s'entretiennent avec les tueurs en série les plus connus de l’histoire des États-Unis, mais est-elle fidèle aux événements réels?   

  

Rappelons-nous que la série montre les débuts du profilage criminel, cette technique utilisée par le FBI pour déterminer le profil d’un tueur en se basant sur ses victimes et les scènes de crime.      

L’émission se base sur de véritables événements tirés du livre Mindhunter: Inside the FBI's Elite Serial Crime Unit écrit par John E. Douglas, l’un des agents a qui l'on attribue l'invention du profilage criminel.       

Holden Ford, joué par Jonathan Groff, est inspiré du véritable John E. Douglas.      

John a en effet débuté sa carrière au FBI très jeune. À l'époque, il formait les agents en négociation lors de prise d’otage. Le cas particulier qui la rendu célèbre est celui des meurtres des enfants d’Atlanta, qui est au centre de cette saison de Mindhunter.      

  

Le personnage de Bill Tench, joué par Holt McCAllany, est quant à lui basé sur l’agent du FBI et ancien militaire Robert K. Ressler.       

  

Wendy Carr, jouée par Anna Torv, serait une version romancée de Ann Burgess qui a en effet aidé le FBI en travaillant conjointement avec John Douglas et Robert Ressler dans la création du profilage criminel.      

  

  

Voici donc ce qui est vrai et ce que l’émission a inventé de toutes pièces:      

Ann Burgess (Wendy Carr) est homosexuelle   

Non, en fait Ann et Wendy sont très différentes. Ann n’a jamais déménagé en Virginie pour aider le FBI, elle le faisait à distance, de Boston. Elle est aussi infirmière en psychiatrie, et non psychiatre comme Wendy, et leur orientation sexuelle diffère. Ann a avoué que ses enfants étaient un peu mal à l’aise que leur mère soit personnifiée comme étant lesbienne dans l’émission, mais Ann n’a pour sa part aucun problème avec cela. Elle trouve ça le fun!       

  

Le personnage de Ted Gunn a réellement existé   

Non! Étonnamment, le nouveau chef du FBI n’est pas basé sur une véritable personne. Il représente plutôt les changements qui ont eu lieu dans les années 80 alors que le FBI a commencé à prendre plus au sérieux l’Unité d’analyse comportementale.         

  

  

John Douglas (Holden) a été hospitalisé pour des crises de panique   

Pas vraiment. La saison 2 débute avec Holden, hospitalisé et traité pour un trouble anxieux déclenché par son altercation avec Ed Kemper. Dans la vraie vie, Douglas a en effet développé un syndrome post-traumatique, mais un peu plus tard dans sa carrière. Il a aussi failli mourir en 1983 après avoir attrapé un virus au cerveau, causé par le stress.       

  

  

Douglas (Holden) et Ressler (Bill) ont enquêté sur les meurtres des enfants à Atlanta   

Oui, et non. Entre 1979 et 1981, 28 jeunes garçons afro-américains ont été retrouvés morts à Atlanta. La communauté noire de la ville était persuadée que le KKK était responsable, mais John Douglas affirmait que les meurtriers tuaient normalement des gens de la même couleur de peau qu’eux, et que ce tueur devait donc être lui aussi afro-américain.       

La série a donc raison sur ce point, par contre, aucune information n'indique si Ressler était impliqué, alors que Bill Tench l’est dans l’émission.       

Le fils de Robert Ressler (Bill Tench) a été témoin d’un meurtre   

Non! Brian, le fils adoptif de Bill, est témoin du meurtre d’un bébé dans la saison 2, mais ce n’est pas arrivé au véritable Robert Ressler.       

En fait, dans la vraie vie, Robert a deux enfants, pas juste un fils, et rien de tel n’est arrivé à aucun des deux. L’histoire ne semble pas non plus basée sur un cas réel. C’est probablement une façon de l’éloigner d’Atlanta.    

  

Tous les tueurs dans l’émission sont vrais   

Oui! Dans la saison 2, on retrouve certains tueurs de la 1, comme Ed Kemper, mais plusieurs nouveaux meurtriers qui ont tous existé.   

Notamment, David Berkowitz, mieux connu sous le nom de Son of Sam, qui a tiré sur une quinzaine de personnes, en tuant 6, à New York entre 1976 et 1977.       

Il y a aussi Charles Manson qui a manipulé un groupe de jeunes à tuer 9 personnes en Californie, de 1968 à 1971.      

On remarque aussi le BTK, qui va clairement être un cas récurrent dans toutes les saisons de Mindhunter. Il a tué 10 personnes entre les années 70 et 90 avant d’être attrapé en 2005.       

Finalement, il y a Wayne Williams, reconnu coupable du meurtre de 2 adultes a Atlanta, mais tenu responsable par plusieurs de la mort des 28 enfants d'Atlanta.      

À ce jour, l'enquête sur la mort des enfants n'a jamais été résolue et cela hante toujours John Douglas.    

Selon certaines sources, Mindhunter pourrait s'étirer sur 5 saisons. On a bien hâte de voir quels cas réels ils vont mélanger à la fiction!

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus