Alanis Desilets pose en maillot de bain et lance un message important sur l'acceptation de soi | billie
/vedettes/potins

Alanis Desilets pose en maillot de bain et lance un message important sur l'acceptation de soi

Alanis Desilets voulait mettre un peu de «vrai» dans notre Instagram en partageant des photos sans retouches où elle apparaît dans une variété de maillots signés Hoaka, issues d'une séance avec le photographe Bertrand Exertier.

L’ancienne candidate d’OD Bali a toujours été claire concernant sa position sur les retouches à outrance: elle préfère montrer du vrai et ne pas altérer la réalité.   

C’est qu’elle entend fréquemment des gens dire que leur estime de soi est affectée négativement par les réseaux sociaux comme Instagram, où l'on montre souvent des corps qui se ressemblent: minces et, la plupart du temps, retouchés. Alanis souhaite ainsi démontrer qu’il existe toutes sortes de corps dans le monde et que l'on n'a pas à se sentir mal parce qu’on ne fit pas dans un certain moule.    

  

«Instagram, c’est pas fait pour te vendre du rêve. C’est pas fait pour te donner une idée de ce [dont] ta vie devrait avoir l’air et encore moins de ce [dont] ton corps devrait avoir l’air. Quand j’entends que des estimes sont brisées à cause de ce qu’on voit sur les réseaux sociaux, ça me met hors de moi. Et je ne peux rien faire d’autre que d’essayer de te montrer que c’est normal si t’as pas la shape que les magazines appellent une corvette», lance-t-elle dans son message.    

  

  

Elle invite donc les gens à ne pas avoir honte, à s’aimer comme ils sont, car, on va se le dire, la vie est trop courte pour se faire du mauvais sang à cause de la cellulite!   

«Ta cellulite, c’est important que tu en sois fière! Elle fait partie de toi. Pis ce que je souhaite, moi, c’est que tu puisses aimer chaque chose qui [fait] de toi qui t’es. J’sais pas comment te faire comprendre que la vraie beauté, c’est ce qu’on ne voit pas», explique-t-elle.    

Un message qui a résonné auprès de nombreux utilisateurs Insta, qui ont été des milliers à «aimer» la publication de l'influenceuse!

À lire aussi

Et encore plus