25 choses que seuls les étudiants en fin de session comprendront | billie
/fun

25 choses que seuls les étudiants en fin de session comprendront

Même si la fin de l'automne signifie l’arrivée du temps des Fêtes, cela amène aussi autre chose: la satanée fin de session.

Le stress et la fatigue commencent à se faire sentir chez tous les élèves de l’école. Les lignes s’allongent au café et la bibliothèque n’a jamais été aussi remplie. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul, tout le monde vit la même chose!

  

Voici donc 25 choses que seuls les étudiants en fin de session comprennent:  

1. Vous vous demandez chaque matin si votre présence en classe (ou sur Zoom!) est SI importante que ça

Vous vous l’êtes demandé souvent dans la session, mais particulièrement à la fin. Pas de jugements, on l’a tous déjà fait! Quelques heures de dodo de plus dans son lit sont parfois plus bénéfiques que de dormir durant les cours.

 

2. Vous calculez les notes à avoir à vos examens pour passer votre session

Votre calculette n’est jamais bien loin lors de votre étude. Avoir 97% à l’examen final pour passer? Challenge accepted.

 

3. Vous accumulez les mental breakdowns qui sont devenus beaucoup trop récurrents

Pleurer pour rien ou pour tout, ça arrive à beaucoup d’étudiants. L’important est de prendre soin de soi quand ça arrive. La santé mentale est aussi importante que la santé physique!

 

4. La mode n’a plus sa place dans vos priorités

Un coton ouaté gris avec des joggings gris, c’est laid, mais confo! Rendu là, il n’y a plus vraiment de place pour le style. De toute façon, vos beaux vêtements sont sûrement dans votre énorme pile destinée au lavage.

 

5. Vous pouvez survivre à des nuits blanches pendant plusieurs jours sans problème

Dormir, c’est pour les faibles! En fait, non, c’est juste qu’avec la remise d'un travail le lendemain matin, vous ne pouvez pas vous offrir ce luxe.

 

6. Le taux de caféine dans votre sang est probablement beaucoup plus élevé que recommandé

Matin, midi et soir: vous avez un café à la main. Vous suez presque de la caféine. Sinon, comment survivre?

 

7. Vous avez déjà évalué toutes les options de carrière qui ne demandent pas un diplôme

Que la personne qui n’a jamais googlé «emplois payants sans diplôme» nous lance la première pierre! Soyons honnêtes entre nous au moins.

 

8. Votre calendrier de l’Avent à vous fait plutôt un décompte des jours avant la fin des examens

Le plus beau cadeau est celui de ne plus penser à l’école après tout, non?

 

9. Vous ragez contre vous-même d’avoir été aussi paresseux toute la session

Vous aviez trois mois pour faire le travail de fin de session et vous voilà la veille à bombarder le professeur de questions par courriel, sachant très bien qu’il ne répondra pas avant l’heure de tombée.

 

10. Vous êtes sur le point de vous installer un lit à la bibliothèque ou au café du coin

Vous y arrivez la première le matin et ils doivent vous demander de partir tard le soir. Vous êtes presque gêné de voir toujours le même caissier au café. Il est témoin de la progression de vos cernes.

 

11. Vous vous rendez compte en étudiant que vous apprenez la matière pour la première fois

Je faisais quoi quand le prof a expliqué cette théorie coudonc? Sûrement en train de magasiner en ligne, en fait.

 

12. Votre patience n’est plus une de vos qualités

Vous qui avez habituellement une grande patience et beaucoup d’amour à donner, vous vous surprenez à être bête, même avec les inconnus. «Non, mais! Avancez donc madame, je vais être en retard en classe!»

 

13. Vous succombez beaucoup trop souvent à la tentation d’écouter un épisode sur Netflix

Il n’y a rien de mal à se récompenser avec un épisode de The Office une fois de temps en temps. Les neuf saisons, par contre, peut-être pas votre meilleure idée...

 

14. Votre motivation à vous cuisiner un bon pad thaï ou même une simple salade s’est envolée

Des pâtes au beurre, ça fait la job en masse...

 

15. Vos cernes sont si évidents que vous avez décidé de les assumer et de leur donner un nom

Ça et les boutons de stress qui poussent. Un prénom pour toutes ces belles choses, aweille donc!

 

16. Vous vous demandez si vous aurez encore des amis après la session tellement votre vie sociale est inexistante

Cela fait trois semaines que vous n’avez pas parlé à notre BFF. En même temps, il n’y aurait pas grand-chose à dire sur votre vie en ce moment.

 

17. Les week-ends ne sont plus signe de plaisir

Si les fins de semaine sont habituellement l’emblème de repos et divertissement, en fin de session, elles sont plutôt le seul moment que vous avez pour étudier. Rien de plus plate.

 

18. La fatigue vous fait perdre toute notion de français acquise depuis votre enfance

A-C-C-U-E-I-L ou A-C-C-E-U-I-L ? Vous constatez avec stupéfaction que vous êtes rendu à googler des mots vraiment niaiseux...

 

19. Vous vous sentez super brillant quand vous expliquez à un collègue de classe la théorie vue en cours

Par contre, la seconde où c’est quelqu’un d’autre qui vous explique ce que vous n’avez pas compris, vous vous sentez stupide.

 

20. Vous avez assurément eu envie de briser votre ordinateur au moins une fois

Même après des années, vous n’apprenez toujours pas la leçon de sauvegarder votre travail au cinq minutes. Perdre son travail < lancer son ordinateur au bout de ses bras.

 

21. Vous n’osez pas regarder le solde de votre carte de crédit

Plus le temps avance, se faire livrer des lunchs et aller chercher des cafés à 5$ s’accumulent sur votre carte. Pas besoin de plus de stress: vivre dans le déni est la solution.

 

22. Vous vous surprenez à vous trouver des raisons pas possibles pour ne pas étudier

Faire votre lavage, le ménage de votre chambre, laver le dessous de la sécheuse... Toutes d’excellentes priorités en fin de session. #NOT

 

23. Vous essayez de convaincre les autres (surtout vous-même) que vous travaillez mieux à la dernière minute

En fait, c’est juste que vous repoussez toujours tout pour ne pas paniquer, mais vous finissez par stresser quand même. Vous performez quand même bien dans l’urgence de la dernière minute.

 

24. Vous vous ennuyez terriblement des siestes obligatoires en maternelle

Dire que dans le temps, vous chialiez sur cette période. Aujourd’hui, vous vendriez un rein pour une sieste de 30 minutes dans votre lit.

 

25. À la fin, vous ressentez une fierté énorme d’être passé à travers cette période tout sauf facile

Vous finirez par être serein, bien emmitouflé dans votre doudou de Noël, en écoutant des films.

 

Si vous vous êtes reconnu dans ces 25 faits, n’oubliez jamais ceci: tout ira bien!

Bonne fin de session!

 

Ne manquez pas nos dernières vidéos :  

s

s

s

Sur le même sujet